Des encours, des encours, encore des encours!

Court essai sur la maladie des encours.

Je crois que cela fait au moins deux mois que je n’ai pas terminé un vêtement.

Et pourtant j’ai été active! Tous les jours, je tricote pendant au moins une petite heure dans le train, et parfois le soir quand j’arrive à me poser avant 23 heures.

La machine à coudre est un peu moins utilisée, certes. Mais j’y passe au moins deux ou trois heures tous les week-ends. Et idem pour le soir. Quand j’ai le temps.

Mais que se passe-t-il donc?

Eh bien, j’ai l’impression d’avoir tellement d’encours que je ne sais plus ou mettre la tête! J’aimerais me coudre une robe pour un mariage auquel je suis invitée dans deux semaines. J’ai déjà le tissu et une bonne idée du patron. Mais en ce moment, la machine est prise par une chemise carme commencée il y a un bon moment, et qui a délogé une autre robe pour laquelle j’avais découpé le tissu, mais que je n’ai pas terminé. Je souhaitais absolument terminer cette carme avant de commencer la robe, mais je doute maintenant que j’y arriverai. J’ai également préparé le tissu pour un sac que je souhaitais me faire au début de l’été… Bref, je n’avance pas. Je passe un peu de temps sur un projet puis sur un autre, et je ne termine rien!

En tricot, j’ai commencé et presque terminé en juin un gilet. Mais finalement avec la chaleur je me suis dit qu’il valait mieux que je fasse autre chose. Je me suis donc mise au crochet avec un petit haut, pour lequel j’ai fait une vingtaine de rangées, avant de me dire que décidément je ne le terminerai pas avant la fin de l’été, et que les rangées me paraissaient au moins dix fois trop larges. Bref, gilet et haut de crochet sont dans un placard. J’ai commencé un châle qu’on m’a commandé, et qui est presque fini, avant de me dire qu’il valait mieux que je me tricote d’abord le châle que je souhaite porter pour le mariage auquel je suis invitée (toujours le même). Rien n’est fini. Et pourtant j’ai déjà des projets que j’aimerais commencer rapidement pour l’automne à venir.

Il faut bien reconnaître qu’internet n’aide pas. Je passe du temps à regarder les blogs des uns et des autres, et à rêver de tout ce que je pourrai faire et porter.

En attendant, n’ayant plus grand chose à porter pour l’été, j’ai certes attendu le dernier jour des soldes, mais j’ai craqué et je suis allée faire des courses, moi qui m’étais promis de ne presque plus rien acheter (en dehors des basiques: jeans, t-shirts, etc.).

Et vous, vous devez régulièrement vous forcer à terminer vos encours? Ou vous ne commencez jamais un projet avant d’avoir fini les autres?

PS: je dois vous avouer une chose: c’est pareil pour le blog: j’ai au moins trois articles non publiés dans mes brouillons… Il y manque toujours une information, une photo, etc.

Allez, c’est parti pour un défilé d’exemples en photos…

DSC04766
là-dedans, il y a une robe, deux sacs et une chemise
celui-là, il est presque fini… vraiment!
celui-là, il est presque fini… vraiment!
argh, ça fait plus d'un an que j'ai fini cette chemise… Fini? Eh non, il manque des boutonnières!
argh, ça fait plus d’un an que j’ai fini cette chemise… Fini? Eh non, il manque des boutonnières!
Il ne manque pas grand chose: la bordure et les boutons. C'est pas compliqué pourtant!
Il ne manque pas grand chose: la bordure et les boutons. C’est pas compliqué pourtant!
Ah, le Rock Island! Impossible de le reconnaître avant le blocage. Pourtant j'ai déjà tricoté plus de la moitié de la grille!
Ah, le Rock Island! Impossible de le reconnaître avant le blocage. Pourtant j’ai déjà tricoté plus de la moitié de la grille!
Publicités

Une réflexion sur “Des encours, des encours, encore des encours!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s